Pendant des années j’ai cru que réussir financièrement allait me rendre heureux et régler toutes mes difficultés.

La première partie de ma vie professionnelle a été consacrée à gagner de l’argent. Même si les valeurs d’humanité engendrées par mon éducation étaient ancrées en moi, j’ai commencé à entreprendre très jeune dans le but de gagner de l’argent. Après avoir introduit en bourse ma première société et être devenu un des plus jeunes entrepreneurs de France à faire fortune en la vendant à l’été 2001, je pensais trouver le bonheur et la paix pour le restant de ma vie… Mais après deux mois d’euphorie, j’ai commencé à éprouver un sentiment de manque et d’insatisfaction… Ma réalisation matérielle était devenue plus importante que l’épanouissement de mon être et je ressentais un profond vide intérieur…

Certains ont l’impression qu’ils vont combler leur sentiment de vide on s’achetant de nouveaux vêtements, une nouvelle voiture, une nouvelle maison. Mais nous nous rendons rapidement compte que cela ne nous comblera jamais.

Il m’a fallu l’épreuve lourde d’un dépôt de bilan pour me poser de nombreuses questions :

  • Mon existence a-t-elle un but ?
  • Ma vie a-t-elle un sens ?

Pour trouver un sens à ma vie et pour éprouver un sentiment de plénitude, de joie intérieur, j’ai découvert un parcours en sept étapes :

  1. de la complexité à la simplicité,
  2. de la dépendance à l’indépendance,
  3. du contrôle au lâcher prise,
  4.  de la quête du savoir à une présence innocente,
  5. du “toujours plus” à la satisfaction de l’existant,
  6. de l’anticipation permanente à “l’ici et maintenant”,
  7. de la tête au cœur.

C’est sept étapes m’ont amené à ma découverte la plus importante :

Ma pleine réalisation vient du fait de contribuer, de participer à la création d’un monde meilleur, plus humain, plus juste :

  • en cessant de nous focaliser uniquement sur nos besoins et en découvrant également les besoins des autres
  • en dépassant nos petits problèmes, comme par exemple : “mon conjoint n’a pas… Quand j’étais jeune mon père ne m’a jamais… Les personnes qui m’entourent…, etc…”

Quand nous sommes orientés vers autrui, que nous cherchons à améliorer la qualité de vie des personnes qui nous entourent, nous nous sentons comblés.

Je vous invite pour cette nouvelle année à offrir un merveilleux cadeau à vos proches et au monde :

Donnez le meilleur de vous-même pour participer à la création d’un monde plus humain, plus juste, plus solidaire.

Pour certains cela prendra la forme d’un sourire offert sans arrière-pensée, pour d’autres cela prendra la forme du lancement d’un projet qui contribuera à rendre le monde meilleur. Chacun peut contribuer à sa façon.

Je vous souhaite une belle année 2018, une année pour devenir encore une meilleure version de vous-même !

Je vous souhaite le meilleur,
À très bientôt,
Ludovic

7 Commentaires

  1. Bonjour
    Une très belle année à vous aussi et soyez fier de vous et de cet élan né de votre dépôt de bilan
    Chrystèle

    Réponse
    • Merci beaucoup Chrystèle.

  2. Merci pour ces informations positives.

    Réponse
    • Je vous souhaite le meilleur Shula.

  3. Merci

    Réponse
  4. Bonjour Ludovic,

    Je suis actuellement dans une traversée du désert ou peut-être que c’est la fameuse crise de la quarantaine.
    Je n’aime pas mon travail ni l’endroit où je vis et mon couple bat de l’aile. Et pour l’instant je n’ai ni force, ni courage, ni volonté, ni énergie pour changer quoi que ce soit.
    Merci pour vos messages inspirants que je reçois sur You Tube.
    Belle année 2018 à vous

    Réponse
    • La vie est faite de cycles et vous êtes dans la phase du “cocooning” où votre énergie est basse et négative. Même si le temps peut vous sembler long comme si le meilleur était derrière vous, vous pouvez aussi voir ce moment comme une phase d’hibernation pour mieux renaître. C’est le moment d’abord de prendre soin de vous et d’accepter ce qui vous arrive. Vous apercevrez bientôt les premières lueurs d’une lumière qui passera au travers d’une porte dont vous ne soupçonniez pas l’existence. Bon courage Thérèse !

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.