Nous tentons de limiter l’incertain dans nos vies. Nous cherchons à vérifier, à contrôler. Nous prenons de multiples précautions. Pourtant, il nous est impossible d’exercer une maîtrise totale sur notre existence. Et, en voulant à tout prix contrôler les événements, nous nous condamnons à vivre dans l’angoisse permanente.

C’est ce que j’ai fait pendant de nombreuses années, jusqu’à ce que j’accepte que je n’avais aucune certitude :

  • aucune certitude sur le plan professionnel ;
  • aucune certitude sur le plan familial ;
  • aucune certitude sur le plan matériel…

La seule certitude que j’avais était celle-ci : l’univers fait bien les choses et le meilleur finira par arriver.

Je dois avouer que j’ai eu le plus grand mal à renoncer à vouloir tout maîtriser, tout contrôler, tout comprendre et à accepter que je n’avais pas la solution à tout. Mais en limitant cette pression et en acceptant que la solution se trouve au-delà de ma compréhension, j’ai fait un pas important vers ma libération.

De la même manière, nous devons accepter que :

  • nous sommes dans l’incapacité de contrôler autrui (notre conjoint, nos enfants…) ;
  • nous ne pouvons pas non plus contrôler et planifier totalement notre vie professionnelle.

Aussi, les sages nous enseignent à faire de notre mieux, à faire confiance et à s’abandonner à la vie.

Et vous, acceptez-vous les incertitudes de la vie ?

Bonne journée,
Ludovic

Il ne faut pas demander que les évènements soient comme tu le veux, mais il faut les vouloir comme ils arrivent, ainsi ta vie sera heureuse - Epictète

2 Commentaires

  1. Bonjour Ludovic.

    Comme je le comprends. Pendant fort longtemps, j’étais dans l’illusion que je pouvais tout contrôler sans le faire pour autant. Par ignorance, je me tournais vers l’extérieur en pensant avoir les réponses à mes questions sans pour autant les écouter et les prendre en considération car la Vie dans mes deux premières parties fut un chemin d’Épreuves de plus en plus intense car je ne comprenais toujours pas.

    Et, depuis la troisième partie de Vie, les choses se sont améliorées car le lâcher prise s’installe. Pas seulement, Être dans la présence de l’oeuvre à tout instant dans le mouvement, dans l’écoute, dans l’agir est essentiel pour tout lâcher dans l’Univers ce qui nous correspond plus.

    Ce sont des petites morts successives et des renaissances successives qui dévoile à Soi et en Soi, dans la Conscience, dans l’Amour et la Paix qui nous sommes réellement.
    Je me relie chaque matin et tout le long de la journée à l’Energie Suprême car sans Elle nous ne sommes pas. Je suis dans la gratitude profonde à tout moment à l’Absolu de toute l’abondance, de tout l’Amour.

    Réponse
    • Quelle belle prise de conscience Pascale !

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.