De nombreuses personnes, ayant subi de grandes épreuves et difficultés dans leur vie, ont des difficultés à conserver leur équilibre. Alors que le désespoir me submergeait, j’ai eu tendance à me couper des autres, de mes proches, en pensant qu’ils ne pouvaient rien faire pour m’aider. Je me suis replié sur moi.

Mais j’ai fini par comprendre que je ne faisais que me durcir et m’autodétruire, que je ne devais surtout pas me couper du monde mais que je gagnerais au contraire à conserver le lien avec mes proches, et plus largement avec l’existence.

En m’ouvrant de nouveau à l’affection et à l’amour de mon entourage, je me suis aussi rouvert à la vie… J’ai tenté de ne pas rester isolé, j’ai fait l’effort de me raccrocher à la beauté de la nature, au réconfort de quelques proches qui me restaient fidèles.

Et vous, dans les difficultés, acceptez-vous l’aide de vos proches ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

En sollicitant de l'aide et en acceptant du soutien, nous créons un moment de réciprocité. (Marie-Christine Duquette)

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.