“Si aujourd’hui vous n’avez pas la vie que vous désirez, c’est qu’il y a un schéma immobilisant ou une peur qui vous empêche de passer à l’action”, Anthony Robbins.
Soyons honnêtes et lucides, prenons la responsabilité de notre existence, car le changement tient à une décision.

Les excuses sont autant de raisons évoquées pour ne pas passer à l’action, au stade de la concrétisation de nos rêves. En effet, les excuses se dressent entre nous et nos projets. J’ai voulu, dans cet article, évoqué les quinze principales excuses qui nous empêchent d’avancer.

1. “C’est à cause de mon histoire familiale”

Quelle que soit votre histoire personnelle, elle appartient au passé. Vos parents ont agi selon les circonstances de leur vie. Pour être en paix dans le présent, il nous faut faire la paix avec notre passé. Le fait d’en vouloir à la terre entière crée une dynamique négative.
Reprenons le contrôle et la responsabilité de notre vie. Voyons plutôt notre histoire familiale comme une bénédiction car c’est ce que nous devions vivre pour atteindre ce que nous sommes aujourd’hui.

Les expériences du passé ne sont pas faites pour que nous nous cachions derrière elles. Car, nous avons le pouvoir absolu de créer la vie que nous souhaitons. Le pouvoir de la gratitude est immense. Faisons la paix avec tout ce qui s’est passé dans notre vie, refusons les excuses, et allons de l’avant.

“Je vis le moment présent en étant immensément reconnaissant(e) de toutes les expériences de mon enfance, de ma vie” : peut constituer une affirmation positive, une forme de reprogrammation mentale vers la réussite.

2. “Je ne le mérite pas”

Beaucoup de personnes ne s’autorisent pas le bonheur à cause du peu d’estime qu’elles s’accordent. Je dois insister sur ce point : rien n’existe dans la vie, sans estime de soi.
Je ne dois pas le mériter”, “j’ai beau essayer, rien ne me vient” : sont autant de fausses croyances qui nous poussent à adopter le statuquo.
Le bonheur, le succès, la liberté financière : tout le monde les mérite !
En fait, les excuses nous empêchent de faire des actions concrètes.
Nous devons prendre conscience de notre mérite, quitte à nous répéter les affirmations telles que :
“Je mérite de vivre le bonheur absolu”, “je mérite de réussir tout ce que j’entreprends”, ” je mérite le meilleur “.

3. “Ce sera difficile”

Lorsque nous entreprenons un changement, quel qu’il soit, remontent à la surface de nombreux démons pour nous décourager. Beaucoup de nos anciens schémas neuronaux sont difficiles à modifier car ils sont trop ancrés mais je peux vous assurer que nous avons le pouvoir de modifier toutes nos croyances. Quelle que soit la dépendance, ou la souffrance à laquelle vous vous accrochez, je peux vous garantir que, tel que le souligne un maitre taoïste : “rien au monde n’est difficile pour celui qui est déterminé à réussir”.

“J’ai la capacité d’accomplir toute chose avec facilité et confort lorsque je me mets en tête de le faire”.

4. “Ce sera risqué”

Dans la vie, nous ne pouvons jamais être sûrs à 100% de l’issue de nos projets. Nous sommes souvent rattrapés par notre ego qui nous susurre à l’oreille, des idées telles que : “j’espère pour toi que ce sera une réussite”. Or, quelle que soit l’issue d’un projet, d’une relation, se lancer a le mérite de taire nos croyances limitantes. C’est pour cela que je suis un grand partisan de l’action : l’action dilue les peurs, le doute.

“Cela va prendre du temps” est également une autre forme d’excuse. Est-ce une raison pour ne pas agir ? Chaque pensée se produit dans le moment présent, et chaque changement a un moment décisif. N’oublions jamais qu’un “voyage de mille lieux commence par un premier pas”.

5. “Cela me fera sortir de mon clan familial”

En ayant peur de la critique, en n’osant pas dévier de l’avis familial, ni de la tradition ancestrale, nous nous condamnons à tout faire comme on nous l’a inculqué.
Je crois fermement dans le socle familial. Mais je crois aussi que nous devons vivre la vie de notre choix. La plupart du temps, nos proches projettent sur nous leurs propres peurs.

Tâchons de nous rappeler de cette phrase que nous avons déjà tous lu :
“Je préfère être critiqué pour ce que je suis, qu’aimé pour ce que je ne suis pas”.

6. “Ce n’est pas dans ma nature”

Notre nature essentielle est parfaite, et 9/10ème de notre nature sont des choses que nous avons adopté comme habitude.
Nous sommes tous le fruit de nos conditionnements, par conséquent, nous pouvons nous libérer de toutes les étiquettes dans lesquelles nous nous enfermons. Nous avons accepté des croyances comme définissant notre nature, et en modifiant ces croyances, nous pouvons nous changer nous-même.

7. “Je ne peux me l’offrir”

Un voyage, une formation, un investissement : prétexter ne pas pouvoir se l’offrir est une manière de se dérober, car, comme le dit le dicton populaire : “quand on veut, on peut”.
Cette fausse excuse me fait penser au livre “Père riche, père pauvre” de Robert Kiyosaki : l’auteur relate que le père pauvre répète souvent : ” Je ne peux me permettre de m’offrir ceci ou cela ” alors que le père riche dit souvent : ” Comment puis-je me l’offrir ? “.

Il y a mille et une façons d’atteindre nos buts à condition :
– d’être immensément reconnaissant pour tout ce que nous possédons,
– et d’être intimement convaincu que nous sommes, à chaque instant de notre vie, connecté à une source illimitée d’abondance.

8. “Personne ne m’aidera”

Cette hypothèse n’est pas plausible. Car, en 2019, tous les moyens de communication sont à notre portée dans un monde qui est en fait un village planétaire.
Je peux vous assurer que le monde est rempli de gens qui seraient prêts à vous prêter main forte.

Lancez-vous en étant convaincu que vous rencontrerez sur votre chemin les personnes et les ressources dont vous aurez besoin. Lorsque nous doutons de nous-mêmes, nous doutons de l’intelligence universelle que nous sommes.
Et comme Ralph Waldo-Emerson l’a si bien dit :
“Dès que je perds confiance en moi, j’ai l’univers contre moi”.

En fait, les bonnes circonstances, les bonnes personnes sont déjà là et se présenteront à nous au moment opportun.

9. “Ce serait une première, cela ne m’est jamais arrivé”

Ne soyez pas esclave de votre propre passé. Notre passé ne nous définit pas. Il est juste une trace que nous laissons. Le sillage d’un bateau n’influence pas sa route.
Ouvrons-nous à de nouveaux horizons, et soyons prêt à attirer ce que nous voulons.

10. “Je ne suis pas assez fort(e)”

Là encore, cette excuse ne tient pas. En se libérant de nos habitudes de pensées négatives, en étant convaincu d’avoir toute la force de caractère pour vivre une vie au niveau de bonheur, de santé, de prospérité que nous méritons, nous attirons les circonstances favorables.

11. “Je ne suis pas assez intelligent(e)”

En réalité, nous avons adopté la définition de l’intelligence de nos proches, de notre histoire, de notre passé. Et il y a autant de définitions qu’il y a d’êtres humains. Pour contrecarrer cette excuse, il faut faire confiance aux éclairs de lucidité qui nous traversent, aux pensées qui stimulent notre passion, notre enthousiasme, notre motivation.

De la même façon, certains estiment être “trop âgé”, ou “trop jeune” pour concrétiser leurs rêves. Or, nos pensées n’ont pas d’âge, ni de limites. Notre esprit est libre, et nous sommes des êtres infinis : ayons conscience de cela.

12. “Ce n’est pas raisonnable”

Chacun a sa propre vision, définition de ce qui est raisonnable. Et en voulant plaire à tout le monde, nous prenons le risque de perdre notre propre intuition, notre propre musique intérieure.

“Si vous réalisez que toutes les choses changent, il n’y a rien auquel vous essaierez de vous accrocher. Si vous n’avez pas peur de mourir, il n’y a rien que vous ne pourrez accomplir”.
Lao Tzu

13. “Je n’ai pas l’énergie nécessaire”

Les mauvaises habitudes de vie, les croyances limitantes, un langage négatif contribuent à ressentir la fatigue, l’épuisement. Or, la vitalité vient d’abord d’une meilleure façon de penser.

14. “Je suis trop occupé(e)”

Il y a quelques années, j’avais l’agenda type du “chef d’entreprise stressé”. J’étais très occupé. Parce-que je l’avais décidé.
Car, en réalité, la responsabilité vient de nos propres choix. Si nous avons un emploi du temps chargé, c’est que nous l’avons décidé. Si certains estiment être trop occupés pour être heureux : ils l’ont choisi. Dans la vie, tout est question de priorités.

15. “J’ai trop peur”

Un cours en miracles nous rappelle cette vérité essentielle : “tout ce qui est amour ne peut être peur, et tout ce qui est peur ne peut être amour”. Ou celle-ci : “la peur a frappé, l’amour a répondu et il n’y avait personne”.
Franklin Roosevelt disait d’ailleurs à ce sujet : “La seule chose dont nous devons avoir peur est la peur elle-même”.

2 Commentaires

  1. superbe leçon de vie !!!

    Réponse
    • Merci Isabelle

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.