Nos enfants sont une belle source d’enseignement. Je voulais que les miens réalisent de belles études, pour qu’ils mettent toutes les chances de leur côté.

Quand mon fils m’a annoncé à dix-neuf ans qu’il souhaitait arrêter sa deuxième année d’école de commerce parce qu’il apprenait beaucoup plus sur le terrain que sur les bancs de l’école (il a créé sa première société à dix-sept ans)… j’ai eu du mal à accepter.

Quand ma fille cadette m’a annoncé qu’elle ne ferait pas d’études longues et que l’enseignement professionnel, c’était bien… j’ai eu du mal à accepter.

Mais quand j’ai arrêté de résister et que j’ai accepté leur décision, j’étais beaucoup plus léger et nos relations se sont grandement améliorées.

L’essentiel est que nos enfants soient épanouis et heureux, aussi j’ai choisi l’amour plutôt que la peur et la liberté plutôt que l’enfermement.

Et vous, acceptez-vous le choix de vos enfants même si vous avez du mal à les accepter ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Lâcher prise, c'est ne plus vouloir changer autrui et, au lieu de cela, choisir de consacrer son temps à donner le meilleur de soi-même - Auteur inconnu

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.