S'alléger de certaines de ses possessions - Entrepreneur Zen

La frugalité permet de ressentir moins de pression et moins de contraintes : on dispose ainsi d’une plus grande liberté.

Pendant de nombreuses années, j’ai accumulé des biens matériels pour répondre à des blessures de mon enfance. Concevoir que je devais m’alléger de ce que je portais en trop a été difficile pour moi.

Pourtant depuis quatre ans, ma stratégie a consisté d’une part à vendre les actifs de notre foncière dans le but de rembourser par anticipation les prêts bancaires, et d’autre part à vendre les biens disséminés dans plusieurs régions de France et à me concentrer sur des établissements moins importants, mais porteurs de sens et potentiellement bénéfiques à l’humanité.

Et vous, vous allégez-vous de certaines de vos possessions ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

L'homme devrait mettre autant d'ardeur simplifier sa vie qu'il en met à la compliquer. (Henri Bergson)

9 Commentaires

  1. Difficile, j’en ai peu !! sourire …

    Réponse
    • Tout est possible :

    • Bonjour Isabelle, moi j’en ai beaucoup des choses, je t’en donne si tu veux?

  2. Bonjour Ludovic.

    Possession, appartenance sont des termes propres à l’homme que je comprends pour parfois les visiter. En vérité, rien ne nous appartient.
    Tout est Amour ! En regardant l’arbre en face de mon balcon, je l’ai vu donner de sa jeunesse par les nouvelles pousses, de donner la vie au sein de lui-même pour me montrer sa liberté de vivre. En automne, il rend tout à la Terre jusqu’à être tout nu en hiver. Au printemps, c’est la renaissance. Parce que l’arbre a tout donné en hiver, il reçoit au centuple la Vie. Oui ! tout est déjà écrit et vivant !

    Réponse
    • Oui, revenir à l’essentiel : la nature qui nous entoure !

  3. Bonjour Ludovic
    Ton message du jour m’interpelle. Comme toi mon enfance a façonné ma peur de manquer. J’ai accumulé de toute part, en biens (et argent) tout en restant frugale. Maintenant il me faut suivre ton conseil et me “débarrasser” du surplus de choses. Mais encore très difficile, ne voulant pas “gaspiller”… Donner aux ressourceries m’aide pour une part.

    J’ai une interrogation concernant tes futurs investissements une fois ton recentrage et arbitrage de tes actifs : que prévois tu de faire ensuite globalement ? Merci Ludovic

    Réponse
    • Merci Thierry pour ton témoignage.
      En ce qui me concerne, je continue d’entreprendre pour des projets qui font sens pour moi : aider les autres à atteindre la liberté financière pour qu’ils puissent se consacrer à des projets de coeur et ainsi contribuer à un monde mailleur.

  4. Bonjour Ludovic,comme toi j’ai accumuler beaucoup de choses depuis pas mal d’années et aujourd’hui j’ai du mal à m’en débarrasser.Vendre,donner,troquer?J’ne sais pas .Que me conseil tu de faire?

    Réponse
    • Entasser des choses au fond d’un placard ou dans un grenier pendant des années empêche l’énergie de bien circuler.
      Un tri à intervalles réguliers est donc indispensable.
      La première des choses est d’avoir la volonté de se séparer de ces encombrants.
      Ensuite, on peut décider de recycler ce qui peut l’être.
      Et pour les choses qui auraient une valeur marchande, il faut toujours aller au plus simple.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.