Pendant de nombreuses années, j’ai vécu tel un robot : je me lavais en pensant à ma journée de travail, je me couchais en souhaitant bien dormir pour être en forme le lendemain, je faisais de nombreuses choses et pourtant j’oubliais de profiter…

En m’arrêtant, en me concentrant sur mon souffle, je suis parvenu progressivement à me recentrer, à reprendre contact avec moi-même. Mais les habitudes ont la peau dure : encore récemment, j’étais en train de marcher dans Paris entre deux rendez-vous et mes pensées étaient totalement dans ma préoccupation du rendez-vous suivant et du respect de mon timing pour ne pas rater l’avion du retour. J’étais préoccupé, tendu, stressé, encombré de pensées inutiles. Heureusement, je me suis rendu compte de mon égarement. Je me suis recentré sur ma respiration et sur ma posture, j’ai commencé à écouter les sons de la ville, à voir ce qui m’entourait, à sentir les odeurs, à être présent… Ma sérénité a commencé à revenir : en reprenant contact avec le moment présent, j’ai recommencé à vivre.

Et vous vivez vous consciemment ?

Bonne journée,
Ludovic

Vivre en pleine conscience, ralentir son pas et ajouter chaque secondes et chaque respiration, cela suffit. (Thich Nhat Hanh)

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.