Nous avons tendance à croire que la normalité est d’être heureux : au travail, en famille…

Nous nous imaginons que les autres ont beaucoup moins de problèmes que nous, qu’ils s’épanouissent dans leur travail, que leur famille est unie, que leur conjoint est leur partenaire pour la vie, qu’ils sont moins souvent malades que nous…

Tout cela est une illusion : le bonheur idéal n’existe pas davantage chez les autres que chez nous ! Et plutôt que d’idéaliser ou d’envier le bonheur supposé des autres, nous pouvons même leur en donner.

Mère Teresa avait ainsi coutume de dire : “Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux.” L’objectif final de chaque activité humaine devrait en effet être le bonheur de chacun, puisque c’est notre raison d’être sur terre : vivre la joie, le bonheur et l’épanouissement.

Pierre Catelin explique à ce propos que “le bonheur est l’expérience que fait un humain lorsqu’il a conscience d’aller vers sa vraie vie ou de la vivre, ou plus exactement, l’expérience du bonheur commence dès que l’on a défini sa vraie vie et que l’on décide d’aller dans cette direction.”

Et vous, trouvez-vous le bonheur dans votre vie ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

L’expérience du bonheur commence dès que l’on a défini sa vraie vie et que l’on décide d’aller dans cette direction - Pierre Catelin

2 Commentaires

  1. Merci et bonne journée à toi aussi Ludovic !

    Réponse
    • Egalement à toi Isabelle

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.