La pleine conscience aide à se libérer de son ego - Entrepreneur Zen

La pleine conscience permet de profiter totalement des choses simples de la vie : écrire un livre, réparer un meuble en bois endommagé, soigner des malades… Toutes nos activités sont concernées à condition de nous y consacrer totalement. Avec de l’entrainement, on peut même parvenir en quelques instants à obtenir une certaine paix intérieure.

Même si je suis conscient que j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir pour me libérer de mon ego, j’abandonne peu à peu le combat consistant à prouver que j’ai raison. Je ne recherche plus le bonheur dans plus de possession et la majorité des problèmes d’hier sont devenus sans importance aujourd’hui.

Quand une personne me fait une critique (“ton travail est nul”) ou un compliment (“Vous êtes une personne brillante”), les mots ne m’atteignent plus comme ils me touchaient précédemment. Le petit moi n’est plus là pour lui prêter attention.

Et vous, utilisez-vous la pleine conscience pour vous libérer de votre ego ?

Je vous souhaite une agréable journée,
Ludovic

L'ego dit : quand tout sera en place, je trouverai la paix. L'âme dit : trouve la paix et tout se mettra en place.

2 Commentaires

  1. Oui, apprendre à limiter les “hauts ” afin de limiter “les bas” et donc se caler sur l’onde de vie qui est en nous et qui est une sinusoïde. Lors d’un électro-cardiogramme, c’est quand même plutôt rassurant de voir cette sinusoïde se dessiner, car la ligne plate n’est pas la vie, c’est la mort !
    La vie est un mouvement perpétuel et vouloir figer les moments agréables c’est accepter de figer les moments moins agréables, car la vie sur terre est dualité et qu’elle ne peut pas exister sans dualité.
    Bien au contraire, c’est grâce à cette dualité que l’on vit des expériences et que l’on apprend. Ne vous est-il pas arrivé de faire une demande et de recevoir le contraire ou en tout cas, pas ce que vous aviez demandé ?
    L’énergie est indifférenciée, la notion de bien, de mal, de juste, de pas juste … n’existe pas, c’est notre ego qui nous fait croire cela et sachez que lorsque l’on formule un souhait on accepte en même temps son contraire !
    Le mieux est alors plutôt de faire confiance à cette Grande Dame qu’est la Vie et ainsi le plus juste nous sera donné, sans risque “d’erreur d’aiguillage” !

    Réponse
    • Merci beaucoup Martine pour toutes ces précisions.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.