Sortir de la folie de notre mental - Entrepreneur Zen

En ramenant notre conscience dans l’instant présent, en étant véritablement là où nous sommes, nous sortons de la folie de notre mental.

Nous sommes pleinement présents quand nous sommes totalement habités par notre action : nous pouvons notamment écouter quelqu’un sans faire de commentaire mental intérieur. Nos perceptions deviennent alors limpides et dépourvues de pensées.

Pourtant récemment, une demande de refinancement bancaire (d’un montant d’un million d’euros) m’a été refusée alors que je m’étais persuadé que la réponse allait être positive. Mon mental a commencé à se remettre en route (“Ce n’est pas normal, et comment je vais aider les autres, malgré ce refus de financement ?…”) et j’ai senti une grande lourdeur en moi ! Il m’a fallu plusieurs heures pour arrêter cette agitation, parvenir à respirer tranquillement et à me remettre en pleine conscience. Alors, j’ai réalisé le ridicule de la situation : d’une part, ce refus ne pénalisera pas nécessairement la renégociation avec les banques (il suffira que je les fasse attendre un peu) ; d’autre part, l’Univers a peut-être d’autres plans pour moi, que je ne perçois pas pour l’instant. Au moment où ces pensées me sont venues, un sourire est apparu sur mon visage. Ma frustration et ma lourdeur venaient de s’évaporer.

Et vous, arrivez-vous à sortir de votre agitation mentale ?

Bonne journée,
Ludovic

Tu ne peux pas calmer la tempête, alors arrête de tenter. Ce que tu dois faire, c'est de te calmer. La tempête passera. (Timber Hawkeye)

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je crois que nous touchons là un des points les plus sensibles de la vie d’un entrepreneur et/ou de toute personne soumise à une “obligation de résultat”.
    La mise en relief des difficultés rencontrées et la “confiance” dans les plans qu’à “l’univers” pour nous sont bien difficiles à maintenir lorsque les difficultés grandissent…
    Un conseil : écouter les alertes que nous envoient notre esprit et notre corps… Je ne l’ai pas fait depuis quelques mois, voulant tenter un “passage en force”. J’en paie le prix aujourd’hui, financièrement mais également mentalement, la sérénité est bien difficile à retrouver.

    Réponse
    • Merci Sébastien pour votre contribution.
      Effectivement, lorsque nous traversons des chemins tortueux, il est souvent bien difficile d’en accepter les épreuves. Tout ce qui ne cadre pas alors avec une réalité désirée est combattu. Ce conflit intérieur gaspille inutilement de l’énergie qui nous fait alors défaut pour pouvoir lâcher prise et le capital confiance est entamé. Pour sortir de cette spirale négative, il faut travailler l’acceptation, le détachement et l’amour de soi. Peu à peu, les nuages se font moins présents et un nouveau phare apparait à l’horizon pour nous redonner un cap qui nous procure de l’enthousiasme et de la sérénité.
      Bien à vous

    • J’aurai plaisir à avoir des nouvelles de vous Sébastien, plus de 2 ans après ce message j’espère très sincèrement que vous avez retrouver la paix et la sérénité, bien cordialement

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.