Notre culture nous enseigne que le bonheur dépend de la réalisation de nos objectifs : nous serons heureux si nous possédons des biens matériels, nous serons heureux si notre vie familiale est harmonieuse, si notre métier est valorisant… Mais si nous attendons que les circonstances extérieures nous apportent ce dont nous avons besoin pour être heureux, nous risquons d’attendre longtemps. C’est la raison pour laquelle certaines personnes deviennent aigries : elles n’ont jamais suffisamment pour être heureuses.

Cette croyance négative très profondément ancrée consiste à penser : “je ne peux être heureux que si j’ai ce que je désire”. Aussi, lorsque les choses vont mal, je me sens forcément mal !

Je me suis constamment fixé des buts dans la vie : “quand j’aurai mon diplôme, je pourrai faire telle ou telle chose”, “quand j’aurai la maison de mes rêves, je serai heureux”, “quand j’aurai trouvé la femme de ma vie, je serai épanoui et comblé”, “quand j’aurai introduit ma société en bourse, je serai heureux…”.

Dans la première partie de ma vie, j’ai eu pour objectif principal d’avoir une belle réussite matérielle pour obtenir le bonheur. C’est dans ce cadre que j’ai utilisé la loi de l’attraction , qui a parfaitement fonctionné pour moi : j’ai obtenu une grande réussite selon les critères de la société (de somptueuses résidences, de belles voitures de sport, de nombreux voyages dans des hôtels cinq étoiles à travers le monde…). Et lorsque j’ai atteint mes buts, j’en ai fixé d’autres. Je voulais constamment améliorer ma situation du moment…

Et vous, faites vous de la réalisation de vos objectifs, la condition de votre bonheur ?

Je vous souhaite une bonne journée et un bon week-end, à lundi.
Ludovic

Quand vous serez heureux, vos souhaits se réaliseront - Pascal Spiler

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.