Dans ma vie professionnelle, j’ai d’abord fait rapidement confiance aux autres et j’ai souvent été trahi.

Par exemple, il m’est arrivé de baser mes prévisions budgétaires sur l’objectif de vente fixé par un responsable commercial. Au moment du bilan, non seulement l’objectif était loin d’être atteint, mais en plus le responsable m’a annoncé son départ parce qu’il avait “trouvé mieux ailleurs”…

J’ai compris que la confiance en l’autre se mérite. Maintenant, j’attends des preuves concrètes avant de l’accorder ! On peut appeler cela de la confiance réfléchie.

J’ai également appris à ne pas faire confiance à ce que je vois ou à ce qu’on me promet, mais à aller chercher la vérité à l’intérieur de moi.

Plutôt que de faire confiance à l’autre aveuglément, je fais confiance à mon ressenti.

Maintenant, quand un responsable commercial ou un porteur de projet me présente son objectif de vente, je prends un temps de recul pour me centrer sur mon ressenti, je suis attentif aux signes que m’envoie mon corps. Par exemple, si je ressens des tensions dans le ventre, je comprends que l’objectif annoncé n’est pas juste !

Et vous, faites-vous d’avantage confiance à votre ressenti plutôt qu’aux promesses des autres ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Ce qui compte, ce n'est pas ce qui est dit, c'est ce qui est ressenti - Josselyn Pagliarini

8 Commentaires

  1. Merci pour cette vision de la vérité intérieure. N’y a t’il pas une subtilité si je reprends votre exemple du porteur de projet qui pourrait être un professionnel dans un domaine quelqu’il soit? Celui ci vous propose une solution mais c’est lui le “spécialiste” et s’il le fait en provoquant chez vous de l’émotion (parce que cette solution, vous en avez envie) Même si vous ne maitrisez pas complètement le sujet, votre ressenti est peut-être tiraillé entre la confiance que vous accordez à votre interlocuteur et l’appréhension de partir sur une voie pas complètement maitrisée.
    Ceci dit je suis pleinement d’accord avec vous, il est indispensable de se centrer sur son ressenti, être attentif aux signes de son corps… mais être honnête avec soi-mê.

    Réponse
    • Merci Philippe pour votre réflexion. C’est votre ressenti qui vous dira que cet expert est une personne de confiance. Par contre, c’est votre mental qui vous dira de trouver rapidement une solution à votre problème à résoudre, de faire un choix rationnel pour satisfaire un besoin quitte à vous laisser séduire par cet expert et de le regretter par la suite….

  2. Effectivement, j’expérimente ceci en ce moment.
    Je sonde mes ressentis pour tout ( activité, relations)
    J’ecoute mon corps ( maux de tête, soupirs, plexus serré)
    Nous avons besoin d’être vrais avec nous même, et cela ne correspond pas toujours au plus rationnel . L’entourage peut être surpris voir mécontent de nos décisions.
    Cependant notre mission de vie n’est elle pas plus importante que la raison ?
    Et si notre bien être se trouvait là ?

    Bonne journée à vous, et merci de votre éclairage sur le chemin.

    Delphine Lapeyre Debord, du pays basque, citoyenne du monde

    Réponse
    • Merci Delphine pour ce partage et bon épanouissement au pays basque !

  3. Bonjour,

    Je me permets d’intervenir à ce sujet. Il est vrai qu’il faut faire confiance à son ressenti mais hélas, nous avions tellement été éduqués à nous ignorer nous-mêmes, et à nous référer toujours au dehors que c’est recentrer sur soi est plus qu’inconcevable.
    Sur ce, je voudrais humblement vous demander de me livrer vos secrets pour arriver à vivre cette expérience de tout chercher à l’intérieur de soi. Elle doit être sublime, cette expérience.
    Merci.

    Réponse
    • Ressentir les choses nécessite un travail sur soi. Il devient alors possible d’agir avec conscience plutôt que de réagir aux circonstances de manière stéréotypée…
      Commencez donc par prendre du recul à chaque fois que vous réagissez malgré vous et ressentez dans quelle partie de votre corps, ça se passe. C’est le premier pas.
      A bientôt César

  4. Bonjour Ludovic. Je te remercie de ce message. Il est vrai que la personne la plus apte à répondre à ses questions est elle-même. De même, que lors d’une communication face à face ou en groupe, il bon d’écouter pour connaître et d’entendre ce qui émerge au fond de soi. Le ressenti est en effet un indice important de savoir si oui ou non les informations reçues sont justes. Après, en fonction de ce qui émerge de la profondeur, les mots, l’attitude justes se font naturellement lors de notre réponse. Un indice fort est éprouvé la Paix intérieur.

    Merci profondément.

    Réponse
    • Merci Pascale de nous avoir partagé ton ressenti.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.