En prenant du recul sur ma vie professionnelle, j’ai compris que j’étais parti sur un mauvais chemin, aussi bien sur le plan professionnel que personnel.

J’étais parti dans une véritable frénésie de développement : créer de nouvelles entreprises, en racheter d’autres, rechercher la forte croissance à tout prix…

L’adrénaline que me procurait cette course à la performance me poussait à en vouloir toujours davantage. Mais j’étais en train de perdre mon âme !

Je commençais à oublier l’importance du socle familial. Je passais de moins en moins de temps avec ma femme et mes enfants. Jusqu’à ce que ma fille cadette, du haut de ses douze ans, me lance avec son franc-parler habituel : « De toute manière, Papa, même quand tu es à la maison, tu n’es pas présent avec nous. » En effet, grâce à une bonne organisation de travail, je m’efforçais d’être présent chaque soir à la maison, mais mon esprit était davantage préoccupé par mes entreprises ou par mes projets : je n’étais pas réellement disponible pour ma famille.

J’ai ainsi commencé à prendre conscience que quelque chose dysfonctionnait chez moi.

Je ne m’accordais plus de bon temps et j’en oubliais la vraie valeur des choses, comme le plaisir de se promener au bord de la mer ou le charme d’un coucher de soleil… Je ne prenais plus aucun instant pour moi, pour réfléchir au sens de ma vie et à ma raison d’être sur terre.

Et vous, parvenez-vous à prendre du recul sur votre vie ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul, car prendre du recul, c'est prendre de l'élan (Mc Solaar)

5 Commentaires

  1. bonjour,

    je suis très heureux pour vous, surtout après votre descente aux enfers, que vos nouveaux projets vous comble de bonheur.

    Pour ma part, prendre du recul, a été une nécessité depuis une trentaine d’années, sans ce recul, je ne serai plus de ce monde depuis bien longtemps.

    MARC

    Réponse
    • Merci beaucoup Marc pour votre témoignage. Et bravo d’avoir eu cette prise de conscience très tôt !

    • En effet, prendre du recul est nécessaire et la famille est ce que nous avons de plus précieux. Encore faut-il en prendre conscience quand on peut apprécier cela et pas quand il est trop tard! Bien vu la phrase de MC SOLAAR pour illustrer ton propos et j’adore l’éclectisme en matière d’inspiration.

  2. Bonjour Ludovic.

    Je te remercie pour cette pépite. Prendre du recul et voir au plus profond de soi est quelque chose que je pratique depuis plus de 20 ans. Ceci a été possible car je n’ai pas d’attache familiale, ni personnel. Ce n’est pas choisi, la vie a voulue cela pour moi.
    Aujourd’hui, dans le confinement dans lequel nous tous enfermés, permet à beaucoup la prise de recul, pour d’autre c’est la vie de famille qui prend le dessus, pour moi j’ignore qui je suis et cet État donne un éprouvé étrange d’être au sein d’une chrysalide pour qu’un jour je devienne un magnifique papillon qui prendra son envol vers le service de la vie et être la vie au service de la vie.

    Réponse
    • Observons sereinement en sachant filtrer l’information
      En conscience, oeuvrons tous ensemble pour que cette crise devienne une réelle opportunité de changement pour un monde plus humain
      J’aime bien l’image de la chrysalide !

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.