Comment booster sa confiance en soi ? (3) : 5 clés pour créer des affirmations positives - Entrepreneur Zen

L’image de nous-même peut être améliorée grâce à la pensée positive et aux affirmations positives.

Nourrir positivement son esprit

En répétant des phrases qui représentent ce que nous voulons vivre dans notre vie, nous changeons les pensées négatives ou limitantes que nous avons sur nous-mêmes. Les mots créent notre réalité : en répétant des affirmations positives, nous focalisons notre attention sur nos forces et sur les possibilités que nous offre la vie. De cette manière, nous transformons nos croyances et notre vision de la vie.

Pour développer la confiance en moi, j’ai ainsi pris l’habitude de lire des affirmations positives à haute voix le matin et le soir. J’ai travaillé ces affirmations avec Martine Brillant, auteur de Je sais… disait la petite fille. Par exemple :

  • “J’accueille la vie. Elle m’offre ce qu’il y a de plus juste pour moi.”
  • “Je fais ce qui est bon et juste pour moi et la vie me donne exactement ce dont j’ai besoin”.

Le coach Jean-Pierre Gagné nous aide aussi à nous reprogrammer avec des affirmations comme : “L’insatisfaction que tu ressens face à ta vie est proportionnelle au potentiel qui sommeille en toi”.

Ce type d’affirmation permet de reprogrammer le subconscient en nourrissant l’esprit d’affirmation positive.

Les 5 étapes pour créer des affirmations positives

Étape 1 : dépasser nos peurs et nos croyances limitantes par l’affirmation.

Par exemple, pour dépasser mon habitude de tout vouloir contrôler, j’affirme : “Je lâche le contrôle, je fais confiance à l’univers”…

Étape 2 : formuler au présent.

Par exemple, plutôt que d’affirmer “je vais lâcher le contrôle”, j’affirme “je lâche le contrôle”.

Étape 3 : utiliser des formules positives.

Par exemple, “je fais les choses avec plaisir, je suis détendu, en paix, et je m’autorise des moments d’oisiveté” plutôt que “je fais les choses par obligation”.

Étape 4 : vibrer les affirmations.

Les affirmations ne doivent pas être répétées mécaniquement. Nous devons au contraire les ressentir au plus profond de nous, ce qui permet au subconscient d’intégrer le message.

En ressentant les affirmations et en y croyant, nous activons une fréquence similaire à la “prière”. Chacun peut créer ses propres affirmations, mais elles ne fonctionneront que si nous y croyons vraiment et si elles nous poussent au dépassement.

Pourquoi ne pas commencer dès maintenant ? En respirant profondément, en calmant votre esprit, vous vous connectez à votre être intérieur et vous trouvez l’inspiration.

Étape 5 : activer l’imagerie mentale.

Le physicien russe Vadim Zeland, auteur de Transurfing, parle de “cliché” si nous sommes préoccupés par certains de nos défauts et qu’à cause d’eux, nous avons un sentiment d’infériorité parce qu’il nous semble que les autres n’aiment pas cela non plus. Dès que nous sommes en contact avec l’Autre, nous mettons le “cliché” du complexe d’infériorité dans notre “projecteur”, et nous voyons tout d’une manière déformée. En générant l’unité de l’âme et de l’esprit, le cliché négatif s’incarne alors dans la réalité et nos pires attentes se réalisent. Au contraire, en transformant le cliché négatif en cliché positif, nous pouvons concrétiser de belles choses.

Selon Vadim Zeland, “si vous créez volontairement un cliché positif, il sera capable de transformer la couche de votre monde de manière extraordinaire. Le cliché du but est l’image où votre but est déjà atteint. La visualisation systématique de ce cliché conduit à la matérialisation de votre objectif et au renforcement de la confiance en soi…”

Nous pouvons aussi placer notre attention sur la personne idéale que nous souhaiterions être. Pour cela, nous pouvons lister les qualités que nous aimerions mettre en avant et qui sont alignées avec qui nous sommes. Pour moi, ce serait : pragmatique, entrainant, lumineux, respectueux…

En développant le “cliché” autour de nos qualités, nous les rendons de plus en présentes dans notre vie.

Vous pratiquez d’autres exercices d’affirmation positive ? N’hésitez pas à nous en faire part.

Pour aller plus loin

Comment booster sa confiance en soi (1) : faire confiance à la vie
Comment booster sa confiance en soi (2) : apprendre à faire confiance aux autres

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.